Rechercher
  • Annelise Stern

On quitte le monde de l'art pour les NFTs

Disclaimer : Cet article critique un système et non les individus qui le composent. De belles rencontres, de beaux projets, nous en découvrons tous les jours. Mais le système actuel du monde de l’art n’est pas viable.


On ne parle pas des NFTs parce que c’est tendance, on en parle parce qu’on est convaincues que c’est un moyen de créer un monde de l’art plus juste et plus ouvert. Alors certes, les NFTs ne sont pas un système parfait, mais c’est aujourd’hui le meilleur moyen à grande échelle de rémunérer les artistes.


Les NFTs nous offrent aujourd’hui l’opportunité de créer le monde de l’art dont on a toujours rêvé. Parce qu’on ne s’est jamais senties à l’aise dans cette industrie. Parce que les vernissages, les cartels incompréhensibles, les expos qui n’attirent personne, l’absence de politesse dans les galeries, ça nous a souvent fait fuir.


Le monde de l’art traditionnel fait aujourd’hui face à son propre échec. Combien d’artistes en France vivent de leur travail ? On forme les artistes à mourir de faim. On ne les forme pas à devenir des entrepreneurs et à être maîtres de leur carrière. Le monde de l’art nous a déçues à titre personnel. Nous ne sommes certainement pas les seules.


Cette industrie a-t-elle peur de s’ouvrir au grand public ? Grâce aux NFTs on va couper les intermédiaires et la validation ne vient plus des acteurs du monde de l’art. Elle vient des gens qui veulent soutenir notre carrière. On va réinventer le modèle de rémunération des artistes. En achetant des NFTs on peut soutenir nos artistes préférés, on devient tous et toutes des mécènes.

La valeur n'est plus dans le tangible (l'œuvre physique) mais dans l'artiste.


Il est urgent que les artistes ne soient plus dépendants des intermédiaires, urgent d’élargir le cercle des collectionneurs et de prioriser la rémunération des artistes. Rejeter en bloc les NFTs est dangereux, parce que même si ce système n’est pas parfait, c’est une opportunité pour les artistes de se rémunérer. Et sans argent on ne vit pas.


C’est drôle comme on passe encore des fois pour des bouffons dans le monde de l’art traditionnel quand on parle des NFTs. Opportunisme, spéculation, mauvais art… On nous a dit que les NFTs deviendraient vraiment des œuvres quand “les vrais artistes” s’en empareront. C’est quoi un bon artiste ? Comme si la seule création intéressante sortait des Beaux Arts.


Les NFTs font peur, la presse leur colle une fausse image. Il est urgent de rétablir certaines vérités. Nous parlons en tant qu’artistes, créatrices de NFTs et collectionneuses. Nous parlons avec l'expérience, pas suite à la lecture de 3 articles de presse au titre aguicheur.

  1. Non, les NFTs ne sont pas une catastrophe écologique.

  2. Non, les NFTs n’ont pas moins de valeur que les œuvres d’art physique.

  3. Non les NFTs ne sont pas qu’une hype.


Nous quittons le monde de l’art pour les NFTs. Quitter le monde de l’art, c’est décider de déconstruire tout ce qu’on a appris jusqu’ici, pour réinventer de nouveaux codes. Un nouveau monde s’offre à nous : et c’est à nous d’en tirer le meilleur parti. Si ça vous parle, bossons ensemble.


PS : Cet article est un NFT, vous pouvez en faire l’acquisition en cliquant juste ici.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout