• Annelise Stern

Lettre à ma fille // TU SERAS UNE GUERRIERE MA FILLE

Le 6 Octobre 2020


Aujourd’hui est un jour particulier pour moi. J’avais besoin de l'écrire, pour un jour le partager avec toi. La première exposition de ma galerie vient de s’achever. Cette galerie, je l’ai créée pour toi. Je pense à toi à chaque fois que je sélectionne une œuvre, à chaque fois que je choisis une thématique d’exposition, à chaque fois que je rencontre une artiste. Tu es toujours dans un coin de ma tête. Tu es mon fil conducteur, ma ligne artistique.


Sur les traces des Amazones… c’était le titre de l’exposition. Elle explorait à travers le travail de 4 créatrices contemporaines, une réinterprétation du mythe des Amazones dans notre société contemporaine. Je voulais une figure forte, une figure à laquelle tu pourrais t’identifier… Un personnage inventé par les hommes, que les femmes se sont réappropriées en un symbole de force. Je défend un art politique et engagé. Un art qui ouvre le débat, le questionnement. Je défend la confrontation des points de vue, de visions antagonistes. Je défend un espace de réflexion pour les artistes femmes. J’ai beaucoup appris de mes artistes. Pas d’elles directement, mais par leurs œuvres. Toi aussi tu as beaucoup à apprendre d’elles. L’art est un outil puissant ma fille, ne le néglige pas, son pouvoir est universel.


Pauline Makoveitchoux documente le travail des Colleuses, ces héroïnes de la rue. C’est pour toi qu’elle les immortalise. Pour toi et pour toutes celles d’après. Pour vous montrer que nous avons existé, vous montrer les combats que nous avons menés. Prend exemple sur ces femmes, apprend toi aussi à désobéir, réapproprie toi la rue.

Marion Bellaïche se joue des magazines, détourne les mannequins photoshopées pour en faire de puissantes guerrières. Plus tard, ne t’attarde pas sur les pages des magazines féminins, mais regarde ses collages. Tu apprendras bien plus par eux. Fait comme elle, transforme les images que l’on t’impose, joue avec elles.

Alice Bourgeois redonne leur voix et leur histoire aux femmes de l’histoire africaine. Ces femmes qu’elle met en scène dans ses œuvres, sont selon ses propres mots son peuple idéal. Divines, elles veillent sur nous, nous protègent à la manière de talismans. Je les regarde tous les matins, fait de même et elles veilleront sur toi.

Lucie Gibierge redonne leur place aux femmes dans la photographie de mode. Ses personnages nous murmurent à l’oreille leur histoire. Prend le temps de t’attarder sur chacun et chacune d’entre eux, de les écouter, de les comprendre.


Les artistes que je représente, travaillent pour ta génération, et toutes celles qui suivront. Elles ne le font pas forcément de façon consciente, mais elles le font. Elles sèment les graines d’un héritage auquel tu pourras t’identifier.


Tu seras toi aussi une guerrière ma fille, je le sais déjà.


88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout